Parc naturel régional d'Armorique

Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > Gestion de l'espace naturel sensible de Menez Meur

Gestion de l'espace naturel sensible de Menez Meur

Le comité de gestion de Menez Meur réunit annuellement les personnes et structures ayant un rôle dans la gestion de cet espace naturel sensible, c'est à dire le Parc d'Armorique (gestionnaire par voie de convention depuis plus de 40 ans ), le département du Finistère (propriétaire), les élus locaux, des experts scientifiques, des associations de protection de la Nature, les exploitants agricoles qui fauchent ou pâturent des terrains du Domaine par le biais de convention de prêt à usage, etc. Sur ce domaine de 650 ha, le principal enjeu est la préservation des landes, tourbières et roc'h. Le 15 novembre dernier, le comité de gestion a dressé un bilan des actions réalisées ces deux dernières années et présenté les perspectives pour l'année 2018.

Parmi des éléments marquants du bilan :

- la restauration efficace de la tourbière de roc'h plat (en périmètre de captage d'eau potable) démontrée par le parc avec l'appui du forum des marais atlantique

- le développement des partenariats pour une gestion agricole du domaine avec 5 agriculteurs partenaires et 80 hectares répartis entre fauche et pâturage de lande

Quelques perspectives pour 2018

- le suivi de la biodiversité par les lichens bio-indicateurs de la qualité des milieux pour évaluer l'action du parc et de ses partenaires

- le développement d'un programme d'animations autour de la nature, nuit de la chauve souris, nuit de l'engoulevent...

Après la présentation en salle, les membres du Comité de gestion ont pu assister à une démonstration de débardage à cheval par Laurent Rannou, agent technique au PNRA, accompagné de sa jeune jument Errell en cours d'apprentissage de cette pratique. Le Parc souhaite développer l'utilisation du cheval de trait Breton dans la gestion des espaces naturels, là où la mécanisation n'est pas possible en raison des accès, de la pente ou de la fragilité du milieu, et le travail fourni par Errell et son dresseur est prometteur.

eZ publish © Inovagora