Vous êtes dans : Accueil > Agir > La réserve de Biosphère des îles et de la mer d’Iroise

La réserve de Biosphère des îles et de la mer d’Iroise

Désignée par l’UNESCO en 1988, la réserve de Biosphère des îles et de la mer d’Iroise est la seule réserve de biosphère (lien vers glossaire) insulaire de France métropolitaine. D’une superficie de 99 149 hectares, elle compte quatre communes et 1 324 habitants.

La coordination de la réserve de Biosphère de la mer d’Iroise a été assurée jusqu'en 2012 par le Parc naturel régional d’Armorique, dont les objectifs de valorisation et de préservation du territoire coïncident avec les missions des Réserves de biosphère et les orientations du programme MAB.
 

En 2012, la Réserve de Biosphère de la mer d'Iroise a été reconduite par l'UNESCO pour 10 ans. Son territoire s'étend désormais aux trois îles d'Iroise : Ouessant, Molène et Sein (cette dernière n'en faisait pas partie jusque là), et sur une plus large partie marine.

La coordination de la Réserve de Biosphère des îles et de la mer d'Iroise (le nouveau nom attribué à la Réserve) est désormais assurée, conjointement, par le Parc naturel régional d'Armorique et le Parc naturel Marin d'Iroise.

Le maintien des populations à l'année sur les îles, le développement d'activités pérennes et respectueuses des milieux et ressources, la préservation des écosystèmes et la transmission des patrimoines sont au cœur du projet de la nouvelle Réserve de  Biosphère.
 Dans ce cadre, des actions sont menées dans les domaines suivants:
 - la restauration les milieux emblématiques des îles,
 - l'encouragement des pratiques touristiques respectueuses de l'environnement,
 - l'encouragement d'une pêche responsable,
 - la valorisation des productions locales.

Insulaire et maritime, la réserve de Biosphère des îles et de la mer d’Iroise se caractérise par une diversité patrimoniale exceptionnelle et des paysages emblématiques du lien terre-mer.

La biodiversité des îles de Ouessant, Molène et Sein est riche et originale. Certains habitats côtiers sont reconnus d’intérêt communautaire et des espèces animales et végétales à forte valeur patrimoniale sont présentes sur les îles : busard des roseaux, fauvette pitchou, crave à bec rouge, isoète épineux, ophioglosse du Portugal. La biodiversité de la flore et de la faune marines est elle aussi extrêmement généreuse. Grands dauphins et phoques gris ont ainsi élu domicile dans l’archipel de Molène.

Les paysages, à la fois terrestres et marins, composés d’îles, îlots, rochers, milieu marin, portent également des marqueurs emblématiques : flore, faune, habitat et petit patrimoine insulaires caractéristiques (murets de pierre sèche, abris à moutons, fours à soude etc), phares, bateaux...

 

Le Programme Man And Biosphere (MAB)   

L'Homme et la Biosphère (MAB) propose un programme interdisciplinaire de recherche et de mise en œuvre d’actions visant à promouvoir un équilibre entre les activités humaines et leur environnement au niveau mondial.  Lancé en 1971, MAB a pour principale mission de réduire la perte de biodiversité par des approches écologiques, sociales et économiques. Il utilise son réseau mondial de réserves de Biosphère comme un outil d'échange de connaissances, de recherche et de surveillance continue, d'éducation et de formation, ainsi que de prise de décision participative.

eZ publish © Inovagora