Vous êtes dans : Accueil > Agir > Préserver la biodiversité > Lutte contre les espèces invasives > La spartine américaine (Spartina alterniflora)

La spartine américaine (Spartina alterniflora)

COMMENT LUTTER ?

Des chantiers d’arrachage ont déjà été organisés en rade de Brest, pour tenter de contenir sa progression et préserver les derniers pieds de Limonium présents. Des plaques de PVC ont été installées par le Conservatoire Botanique national de Brest  pour tenter de limiter la progression des rhizomes. Une réflexion est en cours à l’échelle de toute la rade pour mettre en place une gestion durable et adaptée en fonction des caractéristiques locales et des enjeux identifiés sur chaque site.

Il s’agit d’une graminée vivace appartenant à la famille des Poacées. En Europe, on trouve quatre espèces de spartine dont une seule, Spartina maritima, est autochtone. Les trois autres sont Spartina alterniflora introduite il y a plus de 150 ans en Angleterre,  Spartina townsendii (Groves) et Spartina anglica (C. E. Hubbard) qui toutes deux sont apparues par l’hybridation des deux précédentes. Spartina alterniflora, originaire de la côte atlantique du continent nord-américain, s’est implantée accidentellement en rade de Brest, probablement à la fin de la Première Guerre mondiale, avec l’installation des bases américaines. Son expansion se fait à la fois au niveau des schorres (près salés), et sur les hautes slikkes nues (vasières) qui se transforment progressivement en prairies monospécifiques de spartines.

Dans la rade de Brest, la progression de Spartina alterniflora se fait au détriment du schorre originel, d’une part dont l’espèce dominante est l’obione (Halimione portulacoïdes) et d’autre part du développement de la petite Statice, (Limonium humile), espèce protégée, pour laquelle la rade de Brest constitue l’unique station en France. De plus, cette monospécificité végétale est susceptible d’avoir un impact sur la macrofaune vivant dans la vase, ainsi que sur les oiseaux limicoles se nourrissant de cette macrofaune.

Retour

eZ publish © Inovagora