Vous êtes dans : Accueil > Découvrir > La diversité culturelle > Les terroirs

Les terroirs

POUR EN SAVOIR +

Téléchargement >

Carte des terroirs du Parc

Aux territoires «historiques et administratifs» se superposent d’autres «pays» à dimension plus réduite, construits autour des usages culturels (dialecte, costume, pratiques musicales...). Ils sont nommés «terroirs» ou broioù en breton.

Le territoire du Parc couvre 3 des 8 anciens évêchés de Bretagne : ceux du Léon, du Trégor et de Cornouaille. Chacun se divise en terroirs ou broioù.

En Léon, le Bro Leon de la Montagne (Sizun, Plounéour-Menez, Commana) est caractérisé par une superposition du chant léonard, du kan ha diskan (chant à répondre), des danses à double front (dans a-dal), par couple (aéroplanes) ou en rond. Les îles d’Ouessant et Molène font également partie de l’évêché du Léon, et ont une tradition de danse en rond.

La Cornouaille est la subdivision historique la plus représentée, avec 6 terroirs : le Bro Dardoup (Châteauneuf-du-Faou), le Bro Bidar (Brasparts, Pleyben), le Bro Rouzik (Le Faou, Hanvec, Saint-Éloy, Landévennec, Argol…), le Bro Poher (Berrien, Huelgoat, Locmaria-Berrien…), le terroir de la presqu’île (Crozon, Argol…) et le Bro Kernevodez (L’Hôpital-Camfrout, Daoulas…). La gavotte est la danse-mère en Cornouaille et sur l’ensemble du territoire du Parc. C’est une danse en 8 temps appartenant à un fond ancien qui a développé des variantes dans ces broioù (Gavotte de Hanvec, de Scrignac, Brasparts, Dardoup, Montagne…). La danse est accompagnée de chants ou de musique.

Les 3 « broioù » ont conservé la pratique des veillées avec conteurs.

eZ publish © Inovagora