Vous êtes dans : Accueil > Découvrir > Le patrimoine naturel > Milieux remarquables > Dunes

Dunes

Les massifs dunaires sont uniquement présents en presqu'île de Crozon et sur quelques rares secteurs des îles. Les végétations dunaires se succèdent depuis le haut de plage jusqu'à l'arrière littoral dans une série dynamique :

  • Les dunes embryonnaires, situées en haut de plage en contact avec les laisses de mer, se constituent progressivement avec l’installation du chiendent des sables. Par son appareil racinaire, il est capable de fixé le sable et ainsi former de petites levées de sable.. La végétation fait obstacle au vent et arrête les grains de sables qui s'accumulent et forment peu à peu une petite butte ou «dune» assez mobile. La végétation à cet endroit doit pouvoir supporter une forte salinité et l'ensablement régulier ainsi que l'agression du sable propulsé par le vent. Elle est constituée de chiendent des sables, liseron des dunes, bette maritime, arroche prostrée, Pourpier de mer, etc.
  • Les dunes mobiles ou «dunes blanches» naissent au contact supérieur des dunes embryonnaires. Elles sont dominées par l’oyat, particulièrement adapté à un ensablement régulier et à un sol minéral très asséchant. Il est accompagné de liseron des dunes, le gaillet des sables ou la queue de lièvre dans les secteurs les plus fréquentés.
  • Les dunes fixées ou «dunes grises», situées en arrière des dunes blanches, ne subissent quasiment plus aucun mouvement de sable. Une accumulation progressive d’humus permet l’installation de lichens, mousses et nombreuses plantes comme le thym, la Koelérie blanchâtre, les orchidées ou encore la fétuque rouge.

Retour

eZ publish © Inovagora