VOTEZ pour choisir les projets lauréats de l’Appel aux initiatives !

Le Parc d’Armorique soutient les projets locaux à travers l’appel aux initiatives. Cette année, 23 projets sont en lice dans 4 catégories. La campagne de votes est lancée pour participer au choix d’un lauréat par catégorie. Les projets lauréats bénéficieront d’une dotation de 1200 € du Parc. Alors vous aussi, votez et soutenez vos initiatives préférées !

Les 23 projets sont présentés ci-dessous. Les votes sont ouverts jusqu’au 7 février 2021.

Votez pour vos initiatives préférées. Source : Flaticon

 

 

Projet 1 : Inventaire des mégalithes du Parc d’Armorique

Lieu de réalisation : le territoire du Parc

© Jean-Yves André

Porteur du projet : Jean-Yves ANDRÉ – Artiste peintre illustrateur – Brest

 Descriptif : Patrimoine historique, géographique et culturel du Parc, Jean-Yves André souhaite mettre en valeur les sites mégalithiques du territoire à travers la réalisation d’une exposition itinérante et d’un ouvrage.

Sur la base des inventaires d’archéologues, des cartes géographiques et des informations apportées par les habitants de toutes les communes, il s’agira de les nommer, les dessiner (dessins à l’encre, en noir et blanc) et les situer dans le paysage afin de participer à leur valorisation et préservation.

Budget : 4 200 €

Montant attendu et objet de la campagne de financement participatif : 4 200 € pour l’édition de 250 exemplaires d’un ouvrage, une exposition d’œuvres originales, les frais de déplacement et le travail de l’artiste peintre illustrateur


Projet 2 : KERFI ARMORIC SCOOT’, choisir son moment pour se mettre au vert…

Lieu de réalisation : le territoire du Parc

© Kerfi Armoric Scoot

Porteur du projet : KERFI ARMORIC SCOOT’ – Microentreprise – La Feuillée

 Descriptif : Kerfi Armoric Scoot’ souhaite développer une offre de location de scooters électriques silencieux de 3000 watts. La location sera proposée depuis le cœur des monts d’Arrée, sur des périodes d’un jour à une semaine (renouvelables).

L’objectif de cette microentreprise est de :

  1. Proposer aux touristes une offre de transport routier écoresponsable, respectueuse de l’environnement et cohabitant harmonieusement avec les moyens déjà utilisés (cheval, vélo et pédestre) ;
  2. Développer l’attractivité du Parc en contribuant à la maîtrise de la circulation et du stationnement en milieu naturel à protéger ;
  3. Valoriser notre région via une image de modernisme, en mettant en avant la diversité (nature, histoire, culture, gastronomie…), le respect de l’environnement et l’accessibilité.

Budget : 20 000 €

Montant attendu et objet de la campagne de financement participatif : entre 3 500 et 5 000 €  pour l’achat d’une partie des scooters


Projet 3 : La soupape

Lieu de réalisation : Presqu’île de Crozon

© Georges Boulestreau

Porteur du projet : Association La Soupape – Argol

 Descriptif : L’association La Soupape travaille à la création d’un lieu d’accueil et d’hébergement temporaire, intergénérationnel et innovant sur la presqu’île de Crozon.

Ce lieu proposera aux publics en fragilité un accompagnement social, éducatif et psychologique par des professionnels du secteur médico-social. Espace de vie ouvert à tous et tourné vers l’extérieur, il favorisera le lien social, la mixité des publics, l’inclusion, le repos, le répit de la personne et de son entourage. C’est un dispositif de soutien pour aider à la préservation de l’autonomie, de la dignité et de la place de citoyen.

L’association a besoin de réaliser un site web permettant de développer la communication, d’enrichir les capacités d’échanges numériques, d’améliorer la visibilité et de faire connaitre le projet.

Budget : 6 400 €

Montant attendu et objet de la campagne de financement participatif : 5 200 € pour la création d’un site internet


Projet 4 : Implantation de fruitiers en Pré-vergers au Nivot

© Michael Strobel – Pixabay

Lieu de réalisation : Lopérec

Porteur du projet : Association Charles Chevillote Le Nivot – Lopérec

Descriptif : Le lycée agricole du Nivot met en place de la production et de la transformation de fruits. Pommes, poires, cerises, prunes, coings, noix, les variétés locales seront sélectionnées pour bien s’adapter aux conditions climatiques et édaphiques des prairies du Nivot.

La plantation d’arbres de plein vent, de haute tige, se fera selon les schémas du pré-verger. Comme toutes les phases du projet, la plantation s’accompagnera d’ateliers pédagogiques incluant les élèves de l’école.

La conduite des fruitiers en pré-verger permettra après plusieurs années d’organiser des récoltes annuelles.

Budget : 9 500 €

Montant attendu et objet de la campagne de financement participatif : 4 500 € pour l’achat du matériel de base pour la transformation des fruits en jus : réception, tri, broyage, pressurage, pasteurisation et conditionnement


Projet 5 : Les ateliers créatifs mutualisés d’Hippocampe Ouessant et Barnabé file doux

Lieu de réalisation : Ouessant

© Gwenaëlle Baamara

Porteur du projet : Hippocampe Ouessant – EURL et Barnabé file doux – microentreprise – Ouessant

Descriptif : Hippocampe Ouessant et Barnabé file doux sont deux lieux de création installés sur l’île d’Ouessant.

Ils s’associent pour proposer des ateliers créatifs mutualisés. Intergénérationnels, destinés tant à la population insulaire qu’aux visiteurs, ces ateliers seront dans un premier temps proposés deux fois par mois et environ deux fois par semaine en périodes de vacances scolaires.

En mutualisant leurs savoir-faire et leurs techniques, Hippocampe Ouessant et Barnabé file doux pourront proposer des ateliers aux thématiques variées : couture et flocage ; fabrication de maquettes en papier rigide, inspirées du patrimoine ouessantin et initiation au fonctionnement de la découpeuse numérique ;  gravure en taille douce sur des matières de récupération avec des illustrations inspirées du paysage insulaire ; s’inspirer du costume ouessantin pour confectionner divers objets…

Budget : 3 480 €

Montant attendu et objet de la campagne de financement participatif : 2 400 € minimum pour l’achat de matériel (machines à coudre, surjeteuse, découpeuse numérique)


Projet 6 : KALUN

Lieu de réalisation : Hanvec

© Fabienne Lanoë

Porteur du projet : Association Anime Tes Rêves – Hanvec

Descriptif : La création du spectacle nocturne “Kalun” (phonétique de Kalon, cœur en breton) vise à fédérer le vivant, en redonnant toute sa place au végétal (costumes lumineux, directement inspirés de motifs floraux).

Cette création artistique, sensible et lumineuse, est destinée à être jouée une dizaine de fois par an et a pour objectifs de :

  • mettre en lumière l’importance de la biodiversité,
  • toucher le public par le rêve et le sensibiliser à la richesse de la nature,
  • faire participer le public qui devient « spect’Acteur ».

Budget : 20 100 €

Montant attendu et objet de la campagne de financement participatif : 3 200 € pour la création de costumes et la communication


Projet 7 : 15 ans d’animations musicales sur le territoire d’Arrée

Lieu de réalisation : Les monts d’Arrée

© Christine Fouillard

Porteur du projet : Association Musiques au cœur des monts d’Arrée – La Feuillée

Descriptif : Un festival de musique classique est porté par l’association Musiques au cœur des monts d’Arrée.

Organisé en 2021 dans plusieurs communes de Monts d’Arrée Communauté, le festival a vocation à donner accès à la musique classique dans des territoires ruraux et aux publics éloignés.

Au programme, entre autres, de ce rendez-vous :

  • un concert pour les résidents de la maison de retraite de Huelgoat ;
  • une médiation culturelle en direction de jeunes en situation précaire ;
  • 4 autres événements, avec pour vocation de s’insérer dans la vie locale et de l’enrichir : en juillet à l’occasion de l’événement « Patrimoine en marche » ; en août à l’église de La Feuillée ; en septembre à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine ; en octobre, place aux jeunes talents !

Budget : 9 200 €

Montant attendu et objet de la campagne de financement participatif : 3 800 € pour les frais d’organisation du festival


Projet 8 : Un cadran à marées

Lieu de réalisation : Le littoral du territoire

© Studio Canel Averna

Porteur du projet : Association CANEL- AVERNA – Brest

Descriptif : Créer et installer un cadran solaire à marées sur le littoral, voilà le projet porté  par l’association Canel – Averna.  Ce cadran indique les horaires de marée simplement grâce à un jeu d’ombres. Il est possible précisément de connaître le temps restant avant une marée haute ou basse. Cet outil expérimental (sans énergie aucune) est l’invention de M. Joel Robic, cadranier (fabriquant de cadrans solaires) en pays rennais.

Ce type de cadran, extrêmement rare (il n’en existe que deux autres, dont un datant du 17e siècle, et l’autre des années 1970… et aucun n’est installé sur le littoral !), aura pour objectifs de :

  • porter un autre regard, innovant et original sur le phénomène des marées, en valorisant la connaissance des phénomènes physiques naturels et des outils de la « culture marine » ;
  • proposer une expérience simple dans sa forme mais riche dans son contenu, qui allie science, poésie et fonctionnalité ;
  • générer du contenu pédagogique, culturel et touristique par la démonstration, source de questionnement et d’émerveillement, favorisant ainsi une dynamique collective de rencontre autour de l’objet.

Budget : 4 000 €

Montant attendu et objet de la campagne de financement participatif : 4 000 € pour la création et l’installation du cadran


Projet 9 : Tournée des îles – Troiad an inizi

Lieu de réalisation : Sein, Ouessant et Molène

© Marianne Larvol

Porteur du projet : Association INIZI – Douarnenez

Descriptif :  L’évènement “Tournée des Îles – Troiad an inizi”, programmée en 2021, c’est un tout un concept !

15 ÎLES : calquée sur un modèle montagnard, la tournée des îles partira de l’archipel de Chausey pour rallier l’île d’Aix, en passant par les 13 autres îles du Ponant.

15 MOYENS DE TRANSPORTS : chaque île convoie le même groupe de musique vers l’île voisine grâce à un moyen de navigation local qu’elle aura choisi (bateau de patrimoine, bateau de pêche, SNSM, kayak… tout est possible).

15 CONCERTS : représentations du groupe « La Tournée des Refuges » sur toutes les îles, les musiciens interviendront aussi dans les différents établissements scolaires. L’équipe du fond de dotation de Roland Jourdain, We Explore interviendra dans les différents établissements scolaires.

15 COUTUMES ÉCHANGÉES : transmission de « coutumes », symbole d’une île transmise à la suivante afin de créer du lien.

1 JOURNAL DE BORD COLLABORATIF : co-construction d’un carnet de bord par les scolaires de l’ensemble des îles du Ponant (écoles maternelles, primaires et collèges).

Loin des clichés des cartes postales et du tourisme tonitruant estival, il s’agira de montrer que vivre sur une île, c’est aussi certaines contraintes, vieillissement de la population, fragilités environnementales, énergétiques, économiques et culturelles, que les insulaires sont décidés à combattre !

Un parrain de renom est associé à ce projet : Le navigateur Roland Jourdain et son fond de dotation We Explore.

Budget : 43 000 €

Montant attendu et objet de la campagne de financement participatif : 2 000 € minimum pour le projet global


Projet 10 : Les Triporteurs vous accompagnent

Lieu de réalisation : le territoire du Parc

© Association Ami cyclette en Pays de Morlaix

Porteur du projet : Association Ami Cyclette En Pays de Morlaix – Pleyber-Christ

Descriptif : En s’équipant de triporteurs à assistance électrique, l’association Ami Cyclette en Pays de Morlaix souhaite proposer des sorties aux personnes âgées (qui connaissent souvent des difficultés à se mouvoir) et aux personnes à mobilité réduite pour découvrir le territoire du Parc.

L’objectif est de leur permettre de s’insérer davantage dans la vie sociale, de retisser des liens, de rompre l’isolement et de bénéficier comme tout le monde des lieux d’animations.

Promenades vers le bord de mer, dans des bourgs ou vers des villages, des arbres, des fleurs, un champ de culture, déclenchent des commentaires, attisent la curiosité. Un troupeau de vaches, des moutons, souvent les chevaux, réveillent la mémoire et facilitent l’échange.

Budget : 35 300 €

Montant attendu et objet de la campagne de financement participatif : 2 500 € minimum pour l’achat de matériel (triporteur)


Projet 11 : Les cheveux au vent

© www.christianiabikes.com

Lieu de réalisation : le territoire du Parc

Porteur du projet : Association Camfrout VTT Nature – L’Hôpital Camfrout

Descriptif : Grâce à un triporteur à assistance électrique et à un vélo cargo à assistance électrique conduit par des jeunes, l’association souhaite proposer des services à la population locale le temps d’un été : promener les personnes à mobilité réduite, envoyer des déchets à la déchèterie, porter le pain frais et les viennoiseries à la porte le matin, transporter le client et ses courses, etc.

Une coopérative jeunesse de service serait créée pour la période estivale. Le reste de l’année, le vélo triporteur pourrait être mis à disposition de l’EPHAD de Daoulas et le vélo cargo à disposition des Camfroutois au local CRAFT.

 Cette initiative a pour objectifs de :

  • développer l’autonomie et l’initiative des jeunes, celles des personnes âgées ou à mobilité réduite également,
  • créer du lien intergénérationnel,
  • promouvoir la mobilité douce en milieu rural.

Budget : 14 750 €

Montant attendu et objet de la campagne de financement participatif : 14 750 € pour l’achat de matériel : triporteur, vélo cargo à assistance électrique.


Projet 12 : Le Labotager

© Musée de l’école rurale en Bretagne

Lieu de réalisation : Trégarvan

Porteur du projet : Musée de l’école rurale en Bretagne – GIP Musées de territoires finistériens – Trégarvan

Descriptif : Le Musée de l’école rurale en Bretagne souhaite faire évoluer le jardin scolaire vers un potager expérimental pour clarifier la nature pédagogique de la médiation environnementale dans le contexte du musée.

Le Labotager deviendra un lieu d’échange, ancré dans l’actualité environnementale, d’éducation et d’apprentissage, en associant la permaculture, le maraîchage sol vivant et d’autres expérimentations.

Véritable terrain d’expérimentation, cet espace où la biodiversité est protégée sera un lieu de découverte et d’étonnement, support d’activités d’éducation au développement durable, à l’environnement mais également évolutif au gré des rencontres sur le territoire.

Budget : 11 700 €

Montant attendu et objet de la campagne de financement participatif : 2 000 € minimum pour la fabrication de modules de médiation et de la signalétique.

Projet 1 : Le Four à pain de Botsorhel “Ar Forn Bodsorc’hel”

Lieu de réalisation : Botsorhel

© Association Ar forn Bodsorc’hel

Porteur du projet : Association AR FORN BODSORC’HEL – Botsorhel

Descriptif : Au centre bourg de Botsorhel, l’association Ar forn Bodsorc’hel souhaite reconstruire un vieux four à pain en ruines, en partenariat avec la commune et avec l’aide des Botsorhélois et des habitants des communes voisines.

Dès la construction du four, l’association projette de façonner le pain et de le cuire au moins une fois l’an dans le cadre de la fête du pain, voire de manière plus fréquente par la suite (mensuelle, hebdomadaire ?).

Ces rendez-vous susciteront rencontres et échanges entre les différentes générations de Botsorhélois et Botsorhéloises. Elles permettront également de transmettre un savoir-faire aux habitants : réapprendre à façonner et cuire du pain. Les plus jeunes seront particulièrement concernés grâce à un travail avec l’école de Botsorhel et les écoles alentours intéressées.

Lien avec les habitants : mobiliser les habitants dans la reconstruction du four mais aussi dans son utilisation

Budget : 3 200 €


Projet 2 : Des fleurs et des ruches pour les pollinisateurs

Lieu de réalisation : le territoire du Parc

© Dansent les abeilles

Porteur du projet : Association « Dansent les Abeilles » – Pleyben

Descriptif : L’association “Dansent les Abeilles” veut informer et sensibiliser le grand public à la diversité des insectes pollinisateurs, à leur rôle essentiel dans la nature et mettre en place des actions pour les sauvegarder.

Elle prévoit de distribuer gratuitement au grand public des sachets de graines mellifères à semer dans les jardins, sur les balcons… afin de créer des zones « garde-manger » riches en pollen et nectar pour les insectes pollinisateurs. Les participants seront invités à observer les insectes qui viendront visiter les espaces semés, à les photographier et à envoyer leurs photos à l’association qui les mettra en ligne sur le site internet (création d’un site en projet).

L’association va également installer des ruches de conservation, aussi appelées ruches de biodiversité, pour les abeilles mellifères à l’état sauvage. Ces ruches n’ont pas vocation à être récoltées, ce sont des abris mis à la disposition des abeilles, reproduisant des conditions d’habitat proches de celles observées chez les abeilles à l’état sauvage.

Lien avec les habitants : mobilisation des habitants dans la fabrication et pose des ruches

Budget : 1 560 €


Projet 3 : Le livre dans tous ses états

Lieu de réalisation : Presqu’île de Crozon

© Ilann Vogt

Porteur du projet : Association Beauséjour – Landévennec

Descriptif : Pour faire découvrir les différents métiers du livre tout en impliquant les habitants de Landévennec, l’association Beauséjour organise “Reuz à Landé”.

Il s’agira d’une exposition-vente de différents ouvrages liés à la Bretagne et implantés sur notre territoire. L’exposition sera répartie sur l’ensemble de la commune et notamment chez les habitants volontaires.  Auteurs, éditeurs, relieurs et un conteur seront présents dans différents lieux du bourg pour faire découvrir le livre dans tous ses états.

Lien avec les habitants : mobilisation des habitants de la commune pour l’ouverture de leurs espaces privés comme lieux d’exposition

Budget : 1 150 €


Projet 4 : TROELL

© Association Troell

Lieu de réalisation : Ouessant

Porteur du projet : Association Troell – Ouessant

Descriptif : En créant un lieu d’accueil et de partage, entre tiers-lieu et bureaux partagés, l’association Troell veut permettre aux habitants de l’île d’Ouessant et aux personnes qui y travaillent régulièrement, de partager leurs compétences et leurs savoir-faire, pour le développement personnel, professionnel de chacun de ses membres et pour le développement économique de l’ile.

Ce lieu d’activité et d’échange va permettre de : rompre l’isolement, faciliter l’accès à la formation, instaurer des nouvelles solidarités professionnelles, favoriser l’innovation, l’expérimentation insulaire, permettre aux adhérents de partager leurs compétences et leurs savoir-faire, pour le développement personnel et professionnel de chacun

Le projet s’inscrit dans une démarche d’économie sociale et solidaire, en lien fort avec le territoire insulaire ouessantin, et va développer un réseau des forces vives économiques locales.

Lien avec les habitants : C’est un projet porté avec et pour les habitants. Cette démarche vise les gens déjà installés mais qui travaillent seuls chez eux, des ouessantin.e.s vivant sur l’île mais hésitant à lancer leur activité et qui trouverait ici bureaux et soutien, des professionnels amenés à venir occasionnellement mais régulièrement sur l’île et qui auraient besoin d’un lieu, d’un bureau de manière ponctuelle, des professionnels qui hésitent à venir vivre à l’année sur l’île (ou des conjoints de personnes ayant trouvé ici un emploi) mais que cette structure aiderait à sauter le pas.

Budget : 3 520 €

Projet 1 : La mer pour tous

© Moulin mer

Lieu de réalisation : Logonna-Daoulas

Porteur du projet : Commune de Logonna-Daoulas

Descriptif : Sur la grève du Yelen, est installée tous les étés, de juin à septembre, une paillote. Lieu de rendez-vous des Logonnais et des touristes en grand nombre, il y en a pour tous les goûts : voiles en tout genre, kayak, paddle et pour les romantiques le plus beau coucher de soleil de la rade.

Un petit paradis… mais pas pour tous. Jusqu’à aujourd’hui rien n’avait été pensé pour les personnes à mobilité réduite. L’objectif du projet « La mer pour tous -Yelen 2021 », porté par la commune, est de rendre possible l’accès à la mer pour une personne à mobilité réduite. Pour ce faire, il est nécessaire de proposer des places de parking dédiées, un vestiaire adapté, un fauteuil roulant qui permet de se déplacer sur les galets et enfin un encadrement à l’écoute et qui peut porter rapidement assistance.

Budget : 8 000 €

Objet des financements : réalisation d’une terrasse, de vestiaire. Achat de matériel (hippocampe) et de signalétique.


Projet 2 : Notre Commune fait de l’œil aux jeunes

© Emmanuel Portier

Lieu de réalisation : Rosnoën

Porteur du projet : Commune de Rosnoën

Descriptif : Dans le cadre d’un atelier tutoré, les jeunes de Rosnoën vont réaliser une campagne de photographies avec l’accompagnement d’un photographe amateur. Cet atelier se conclura par une exposition des photos mettant en valeur le patrimoine de la commune. Un prix viendra récompenser la meilleure photo.

Budget : 1 100 €

Objet des financements : financement de l’atelier tutoré, réalisation de l’exposition photo


Projet 3 : De la graine au champ, du champ à la cantine !

Lieu de réalisation : Saint-Rivoal

© Catherine Sylvain

Porteur du projet : Commune de Saint-Rivoal

Descriptif : Ce projet est pensé dans le cadre d’une réflexion globale sur l’approvisionnement en produits biologiques de la cantine de l’école publique bilingue de Saint-Rivoal. Un espace de production va être ouvert à proximité de l’école et confié à un professionnel pour la production de légumes de garde biologique destinés à la cantine.

Cinq espèces de plantes y seront prioritairement cultivées : pommes de terre, poireaux, cucurbitacées, choux, oignons pour assurer l’autonomie de la cuisine de l’école sur ces légumes. Ces cultures permettront de réduire la distance entre le lieu de production et la cantine et ainsi de préserver la qualité nutritionnelle des aliments qui y sont servis.

Les enfants de l’école seront étroitement associés au projet. Ils sélectionneront les graines des cultures. Des animations pédagogiques leur seront proposées, en lien avec l’agriculteur, l’équipe enseignante, la cantinière et des anciens de la commune, le plus souvent en langue bretonne. Ils participeront également à la préservation de la biodiversité dans cet espace cultivé au cœur du bourg.

Ce lieu de production deviendra donc un lieu de sensibilisation, d’échanges et de transmission de savoir-faire liés au jardinage.

Budget : 4 150 €

Objet des financements : réalisation d’un espace de stockage, formation de la cantinière, achat de matériel

Projet 1 : L’AJT’ation

© Pauline Le Moigne

Lieu de réalisation : Telgruc-sur-Mer

Porteur du projet : Association des Jeunes de Telgruc

Descriptif : Un festival qui réunirait des groupes de musique locaux de différents styles et rassemblerait un public diversifié de la presqu’île de Crozon et des alentours, le tout dans une ambiance conviviale : voilà le projet de l’association des jeunes de Telgruc-sur-mer.

Chacun pourra trouver son bonheur lors du festival avec des groupes de rock, de musique traditionnelle bretonne, de musique africaine, etc.

Un travail avec les producteurs locaux sera par ailleurs réalisé pour la buvette et la restauration.

L’objectif est que les jeunes puissent profiter un maximum de cette expérience, la rendre bénéfique pour tous et surtout pour eux-mêmes afin que ce souvenir reste gravé.

Budget : 7 600 €

Objet des financements : logistique, financement des groupes et de la communication


Projet 2 : Hanvec, terre de nature et de mer !

© Association Local Jeunes

Lieu de réalisation : Hanvec

Porteur du projet : Association Local Jeunes – Hanvec

Descriptif : Les jeunes d’Hanvec ont pour projet de créer une animation/décoration de leur commune sur le thème : « Hanvec, terre de nature et de mer », afin que tous les habitants et gens de passage prennent le temps de se poser dans un cadre innovant, original, inhabituel, artistique.

Pour illustrer le côté nature, l’idée serait de réaliser des hôtels à insectes, de créer des nichoirs, des fauteuils à partir de palettes, des oiseaux (à partir de boites de conserve, de vieux CD) mais aussi des animaux en rondins de bois, et pourquoi pas la réalisation d’un composteur collectif.

Un bateau à voile, type catamaran, réalisé avec du bois de récupération viendra illustrer le côté mer.

Pour mettre en place le projet, des demi-journées de bricolage seront proposées sur le week-end et les vacances scolaires. La journée de montage fera l’objet d’une animation. Hanvécois et acteurs locaux seront conviés à une inauguration avec un apéritif.

Budget : 950 €

Objet des financements : matériel de bricolage et financement de la journée d’animation


Projet 3 : Art et territoire

© Pascal Breton

Lieu de réalisation : Hanvec

Porteur du projet : Centre de formation de Kerliver – Hanvec

Descriptif : Le Centre de formation de Kerliver va participer au au projet de la biennale du Pays de Landerneau “Art et territoire”, prévue en mai 2021 et initiée par l’atelier culturel de Landerneau.

Dans ce cadre, Kerliver accueillera 2 artistes en résidences  :

  • peintre, Guillaume Pellay s’intéresse aussi à la sculpture, à la performance, à la danse, à la musique et au chant. Dans le cadre de son projet, il réalisera plusieurs pièces, ainsi qu’une performance collective invitant à réaliser une aire de terre battue, accompagné et aidé par des groupes d’apprentis et des formateurs. Manifestation sur 2 semaines, ponctuées d’évènements proposant spectacles vivants, installations, expositions, performances, lectures et moments d’échange avec le public, parcours accompagné et moments festifs.
  • Géraldine Longueville est artiste, performeuse et suit des cours de botanique. Elle réalisera une boisson à partir des plantes et arbres médicinaux du jardin de l’Abbaye de Daoulas.

Ce projet artistique proposera une transmission vivante du patrimoine immatériel, basée sur la création artistique. Il permettra également de faire le lien entre culture et agriculture.

Budget : 6 500 €

Objet des financements : communication et logistique autour de la manifestation


Projet 4 : Séjour vélo-bivouac

Lieu de réalisation : Presqu’île de Crozon

© Tiphaine Kervaon – Le Télégramme

Porteur du projet : Association Log’Ado – Logonna-Daoulas

Descriptif : Découvrir la presqu’île de Crozon en se déplaçant uniquement à vélo, c’est le projet de l’association Log’Ado.

Lors d’un séjour de 3 jours, préparé par leurs soins, les jeunes de l’association vont profiter des patrimoines culturel et naturel de la presqu’île via les trajets à vélo. Sur le trajet, des bivouacs en tente seront organisés pour dormir, chez l’habitant dans des jardins ou dans des endroits publics autorisés.

Pour préparer les vélos en amont du séjour, 3 ateliers réparation vélo seront organisés avec la recyclerie d’Irvillac sur 3 mercredis après-midi.

Ce projet est aussi une façon de valoriser la pratique du cyclisme comme un atout pour la santé et la préservation de l’environnement en tant que mode de transport écologique.

Budget : 1 430 €

Objet des financements : ateliers vélo, charge de personnel, alimentation, matériel et transport dans le cadre du séjour.

Votez pour vos initiatives préférées. Source : Flaticon

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×