Les lauréats de l’Appel aux initiatives !

Vous avez été environ 3 700 à voter pour soutenir les 23 projets en lice cette année ! Grand merci pour cette mobilisation ! Au terme de cette campagne de vote et suite aux délibérations du jury, découvrez les lauréats de l’appel aux initiatives.

Qui sont les lauréats ?

23 projets étaient en lice dans 4 catégories. Portés par des jeunes, des associations, des artistes, des entreprises, des communes, ces initiatives démontrent combien notre territoire est dynamique et inventif !

Suite aux votes du public et aux délibérations du jury, les projets désignés lauréats sont :

Catégorie 1 :
  • La soupape, arrivé 1er des votes du public et du classement final
Catégorie 2 : arrivés 1er et 2nd du vote du public et 1er exæquo du classement final
  • Des fleurs et des ruches pour les pollinisateurs – Association « Dansent les Abeilles »
  • TROELL – Association Troell
Catégorie 3 : arrivés 1er et 2nd du vote du public et 1er exæquo du classement final
  • De la graine au champ, du champ à la cantine ! – Commune de Saint-Rivoal
  • La mer pour tous – Commune de Logonna-Daoulas
Catégorie 4 : arrivés 1er et 2nd du vote du public et 1er exæquo du classement final
  • Séjour vélo-bivouac – Association Log’Ado
  • Hanvec, terre de nature et de mer ! – Association Local Jeunes d’Hanvec

Quel accompagnement pour ces projets ?

Dans la catégorie 1, le projet La Soupape va bénéficier d’une dotation de 1 200 € dans le cadre d’une campagne de financement participatif que le Parc va accompagner.

Les lauréats des catégories 2 / 3 / 4 recevront une subvention de 600 € et seront accompagnés techniquement par le Parc.

Les autres projets présentés lors de l’appel aux initiatives continueront d’être suivi par le Parc, via d’autres dispositifs existants. Vous aussi continuez à les suivre et à les soutenir !
Nous vous tiendrons informés de l’avancée de ces projets. Premier focus sur l’Association Musique au cœur des monts d’Arrée qui a lancé sa campagne de financement participatif pour l’organisation d’un festival de musique classique en 2021 et sur le projet KALUN qui récolte des fonds pour la création d’un spectacle multidisciplinaire.

En quoi consistent leurs projets ?

La soupape – catégorie 1

Lieu de réalisation : Presqu’île de Crozon

© Georges Boulestreau

Porteur du projet : Association La Soupape – Argol

 Descriptif : L’association La Soupape travaille à la création d’un lieu d’accueil et d’hébergement temporaire, intergénérationnel et innovant sur la presqu’île de Crozon.

Ce lieu proposera aux publics en fragilité un accompagnement social, éducatif et psychologique par des professionnels du secteur médico-social. Espace de vie ouvert à tous et tourné vers l’extérieur, il favorisera le lien social, la mixité des publics, l’inclusion, le repos, le répit de la personne et de son entourage. C’est un dispositif de soutien pour aider à la préservation de l’autonomie, de la dignité et de la place de citoyen.

L’association a besoin de réaliser un site web permettant de développer la communication, d’enrichir les capacités d’échanges numériques, d’améliorer la visibilité et de faire connaitre le projet.

Budget : 6 400 €

Montant attendu et objet de la campagne de financement participatif : 5 200 € pour la création d’un site internet


Des fleurs et des ruches pour les pollinisateurs – catégorie 2

Lieu de réalisation : le territoire du Parc

© Dansent les abeilles

Porteur du projet : Association « Dansent les Abeilles » – Pleyben

Descriptif : L’association “Dansent les Abeilles” veut informer et sensibiliser le grand public à la diversité des insectes pollinisateurs, à leur rôle essentiel dans la nature et mettre en place des actions pour les sauvegarder.

Elle prévoit de distribuer gratuitement au grand public des sachets de graines mellifères à semer dans les jardins, sur les balcons… afin de créer des zones « garde-manger » riches en pollen et nectar pour les insectes pollinisateurs. Les participants seront invités à observer les insectes qui viendront visiter les espaces semés, à les photographier et à envoyer leurs photos à l’association qui les mettra en ligne sur le site internet (création d’un site en projet).

L’association va également installer des ruches de conservation, aussi appelées ruches de biodiversité, pour les abeilles mellifères à l’état sauvage. Ces ruches n’ont pas vocation à être récoltées, ce sont des abris mis à la disposition des abeilles, reproduisant des conditions d’habitat proches de celles observées chez les abeilles à l’état sauvage.

Lien avec les habitants : mobilisation des habitants dans la fabrication et pose des ruches

Budget : 1 560 €


TROELL – catégorie 2

© Association Troell

Lieu de réalisation : Ouessant

Porteur du projet : Association Troell – Ouessant

Descriptif : En créant un lieu d’accueil et de partage, entre tiers-lieu et bureaux partagés, l’association Troell veut permettre aux habitants de l’île d’Ouessant et aux personnes qui y travaillent régulièrement, de partager leurs compétences et leurs savoir-faire, pour le développement personnel, professionnel de chacun de ses membres et pour le développement économique de l’ile.

Ce lieu d’activité et d’échange va permettre de : rompre l’isolement, faciliter l’accès à la formation, instaurer des nouvelles solidarités professionnelles, favoriser l’innovation, l’expérimentation insulaire, permettre aux adhérents de partager leurs compétences et leurs savoir-faire, pour le développement personnel et professionnel de chacun

Le projet s’inscrit dans une démarche d’économie sociale et solidaire, en lien fort avec le territoire insulaire ouessantin, et va développer un réseau des forces vives économiques locales.

Lien avec les habitants : C’est un projet porté avec et pour les habitants. Cette démarche vise les gens déjà installés mais qui travaillent seuls chez eux, des ouessantin.e.s vivant sur l’île mais hésitant à lancer leur activité et qui trouverait ici bureaux et soutien, des professionnels amenés à venir occasionnellement mais régulièrement sur l’île et qui auraient besoin d’un lieu, d’un bureau de manière ponctuelle, des professionnels qui hésitent à venir vivre à l’année sur l’île (ou des conjoints de personnes ayant trouvé ici un emploi) mais que cette structure aiderait à sauter le pas.

Budget : 3 520 €


La mer pour tous – catégorie 3

© Moulin mer

Lieu de réalisation : Logonna-Daoulas

Porteur du projet : Commune de Logonna-Daoulas

Descriptif : Sur la grève du Yelen, est installée tous les étés, de juin à septembre, une paillote. Lieu de rendez-vous des Logonnais et des touristes en grand nombre, il y en a pour tous les goûts : voiles en tout genre, kayak, paddle et pour les romantiques le plus beau coucher de soleil de la rade.

Un petit paradis… mais pas pour tous. Jusqu’à aujourd’hui rien n’avait été pensé pour les personnes à mobilité réduite. L’objectif du projet « La mer pour tous -Yelen 2021 », porté par la commune, est de rendre possible l’accès à la mer pour une personne à mobilité réduite. Pour ce faire, il est nécessaire de proposer des places de parking dédiées, un vestiaire adapté, un fauteuil roulant qui permet de se déplacer sur les galets et enfin un encadrement à l’écoute et qui peut porter rapidement assistance.

Budget : 8 000 €

Objet des financements : réalisation d’une terrasse, de vestiaire. Achat de matériel (hippocampe) et de signalétique.


De la graine au champ, du champ à la cantine ! – catégorie 3

Lieu de réalisation : Saint-Rivoal

© Catherine Sylvain

Porteur du projet : Commune de Saint-Rivoal

Descriptif : Ce projet est pensé dans le cadre d’une réflexion globale sur l’approvisionnement en produits biologiques de la cantine de l’école publique bilingue de Saint-Rivoal. Un espace de production va être ouvert à proximité de l’école et confié à un professionnel pour la production de légumes de garde biologique destinés à la cantine.

Cinq espèces de plantes y seront prioritairement cultivées : pommes de terre, poireaux, cucurbitacées, choux, oignons pour assurer l’autonomie de la cuisine de l’école sur ces légumes. Ces cultures permettront de réduire la distance entre le lieu de production et la cantine et ainsi de préserver la qualité nutritionnelle des aliments qui y sont servis.

Les enfants de l’école seront étroitement associés au projet. Ils sélectionneront les graines des cultures. Des animations pédagogiques leur seront proposées, en lien avec l’agriculteur, l’équipe enseignante, la cantinière et des anciens de la commune, le plus souvent en langue bretonne. Ils participeront également à la préservation de la biodiversité dans cet espace cultivé au cœur du bourg.

Ce lieu de production deviendra donc un lieu de sensibilisation, d’échanges et de transmission de savoir-faire liés au jardinage.

Budget : 4 150 €

Objet des financements : réalisation d’un espace de stockage, formation de la cantinière, achat de matériel


Hanvec, terre de nature et de mer ! – catégorie 4

© Association Local Jeunes

Lieu de réalisation : Hanvec

Porteur du projet : Association Local Jeunes – Hanvec

Descriptif : Les jeunes d’Hanvec ont pour projet de créer une animation/décoration de leur commune sur le thème : « Hanvec, terre de nature et de mer », afin que tous les habitants et gens de passage prennent le temps de se poser dans un cadre innovant, original, inhabituel, artistique.

Pour illustrer le côté nature, l’idée serait de réaliser des hôtels à insectes, de créer des nichoirs, des fauteuils à partir de palettes, des oiseaux (à partir de boites de conserve, de vieux CD) mais aussi des animaux en rondins de bois, et pourquoi pas la réalisation d’un composteur collectif.

Un bateau à voile, type catamaran, réalisé avec du bois de récupération viendra illustrer le côté mer.

Pour mettre en place le projet, des demi-journées de bricolage seront proposées sur le week-end et les vacances scolaires. La journée de montage fera l’objet d’une animation. Hanvécois et acteurs locaux seront conviés à une inauguration avec un apéritif.

Budget : 950 €

Objet des financements : matériel de bricolage et financement de la journée d’animation


Séjour vélo-bivouac – catégorie 4

Lieu de réalisation : Presqu’île de Crozon

© Tiphaine Kervaon – Le Télégramme

Porteur du projet : Association Log’Ado – Logonna-Daoulas

Descriptif : Découvrir la presqu’île de Crozon en se déplaçant uniquement à vélo, c’est le projet de l’association Log’Ado.

Lors d’un séjour de 3 jours, préparé par leurs soins, les jeunes de l’association vont profiter des patrimoines culturel et naturel de la presqu’île via les trajets à vélo. Sur le trajet, des bivouacs en tente seront organisés pour dormir, chez l’habitant dans des jardins ou dans des endroits publics autorisés.

Pour préparer les vélos en amont du séjour, 3 ateliers réparation vélo seront organisés avec la recyclerie d’Irvillac sur 3 mercredis après-midi.

Ce projet est aussi une façon de valoriser la pratique du cyclisme comme un atout pour la santé et la préservation de l’environnement en tant que mode de transport écologique.

Budget : 1 430 €

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×